+33 (0)3 88 10 28 98 contact@elitepharm.fr

Un marché grandissant qui veut lever des tabous

Depuis plusieurs décennies, l’intérêt autour de la santé de la femme ne cesse de croître. De multiples actions et de nouvelles tendances ont ainsi vu le jour, comme par exemple, l’élaboration de la stratégie nationale de lutte contre l’endométriose, initiée par le ministère des Solidarités et la Santé en 2021.

Aujourd’hui, l’offre de produits de nutrition santé axée santé de la femme et les tendances associées ne se limitent plus uniquement à la ménopause. Depuis quelques années, elles s’élargissent considérablement et présentent de nouveaux objectifs : démystifier les problématiques féminines et lever les tabous.

 

Répondre à des problématiques ciblées tout au long de la vie des femmes

La vie d’une femme est rythmée par de nombreuses variations hormonales, et les problématiques autour de la sphère intime sont très fréquentes. Développer des solutions ayant des promesses ciblées et des ingrédients adaptés devient donc nécessaire pour les accompagner à chaque étape de leurs vies.

 

Problématiques liées au cycle menstruel et tendances

Le SPM, ou Syndrome Prémenstruel, concernerait 20 à 40% des femmes en âge de procréer. Ce trouble constitue même un réel handicap au quotidien dans environ 5% des cas[1]. Les promesses recherchées par les femmes atteintes de SPM sont ainsi : la lutte contre les inconforts physiques (crampes, acné…) et psychiques (anxiété, mauvaise humeur, fatigue…), ainsi que le rééquilibrage hormonal. Les ingrédients tendances pour assurer ces promesses sont aujourd’hui les extraits végétaux (de gattilier, d’alchémille, d’achillée, d’onagre, de petit houx ou encore de safran), les vitamines (B6, E) et les minéraux / oligo-éléments (magnésium, zinc…).

Le SOPK, ou Syndrome des Ovaires PolyKystiques, concernerait quant à lui 10% des femmes en âge de procréer. Ce trouble constitue à lui seul la première cause d’infertilité féminine1. Les promesses recherchées par les femmes atteintes de SOPK sont ainsi : le rééquilibrage hormonal et métabolique, et la lutte contre les symptômes associés (acné, pilosité, irrégularité des cycles…). Les ingrédients tendances pour assurer ces promesses sont aujourd’hui la molécule d’inositol, certaines plantes (houblon, alfalfa ou bardane), certaines vitamines (B1, B6, B9…) et certains minéraux / oligo-éléments (Zinc, Chrome…).

De la même manière, l’endométriose constitue une maladie gynécologique très fréquente chez les femmes : 10% en souffriraient, et ce ratio monte à 40% lorsqu’on ne considère que les femmes ayant des douleurs pelviennes chroniques pendant leurs règles1. Les promesses recherchées par les femmes atteintes d’endométriose sont ainsi le rééquilibrage hormonal et la prévention des symptômes associés. Les ingrédients tendances pour assurer ces promesses sont aujourd’hui le gattilier, l’alchémille, l’achillée, le curcuma ou encore l’ortie, certaines vitamines (B6, E…) et certains minéraux / oligo-éléments (Zinc, Magnésium…).

Problématiques liées à la périnatalité et tendances

Pendant la période prénatale, incluant désir d’enfant, conception et fertilité, les promesses recherchées par les femmes sont orientées autour de l’équilibre hormonal et la régulation de l’ovulation.

Lors de la phase de grossesse, il faut ensuite répondre à des besoins en nutriments essentiels spécifiques (comme l’acide folique, l’iode, la vitamine D, le calcium, les omégas 3 EPA et DHA) tout en évitant les substances non compatibles avec la grossesse.

L’étape suivante de post-partum oriente ensuite vers des promesses autour de l’équilibre émotionnel, contre la chute de cheveux et la fatigue.

Finalement, les promesses recherchées lors de la période d’allaitement s’orientent autour de la stimulation de la lactation (notamment grâce au fenouil) et de la relaxation (à l’aide de plantes connues pour leurs effets relaxants, comme la camomille ou la mélisse).

Problématiques liées à la ménopause et tendances

Lors de la ménopause, les promesses recherchées et les ingrédients tendances associés sont encore différents. En effet, les femmes recherchent surtout des solutions pour réguler leur activité hormonale (grâce à la vitamine B6 et au soja notamment) et pour la santé osseuse (grâce à la maca, au calcium et/ou à la vitamine D).

Les solutions recherchées sont aussi celles permettant de lutter contre les bouffées de chaleurs et les sueurs nocturnes (avec l’actée à grappes noires, la sauge et le houblon), la fatigue (vitamine C, ginseng), l’irritabilité (notamment grâce à des plantes adaptogènes comme la maca et la spiruline), l’anxiété (avec des plantes relaxantes comme la mélisse et la camomille) et les douleurs articulaires (grâce au curcuma notamment).

Problématiques liées à la sphère génito-urinaire et tendances

Les femmes recherchent dans ces cas-là des solutions aux infections qui touchent fréquemment cette zone. Les promesses tendances sont ainsi celles permettant de lutter contre les infections urinaires (grâce à la canneberge et à l’hibiscus) et contre les infections vaginales (grâce aux pré- et probiotiques).

On peut aussi mentionner la santé sexuelle et tout ce qui touche à la santé de la peau, des cheveux et des ongles.

 

Des attentes spécifiques de consommatrices de plus en plus averties

De manière générale, on remarque que les consommatrices sont à l’affût de substances naturelles (extraits végétaux, fleurs…) et ont une bonne image des pré- et probiotiques. L’efficacité de la formule est aussi un axe majeur sur lequel elles ont besoin d’être rassurées. Il est donc pertinent de miser sur des ingrédients avec allégation de santé (comme la vitamine B6, soutenue par l’allégation « contribue à la régulation de l’activité hormonale », ou le zinc, qui « contribue à une fertilité et une reproduction normales » et qui « contribue au maintien d’une peau normale »). Miser sur des ingrédients de marques qui ont fait l’objet d’études cliniques permet également de rassurer quant à l’efficacité du produit.

Ces attentes de naturalité et d’efficacité font ainsi partie intégrante des tendances liées au marché de la santé de la femme.

 

 

[1] INSERM